Deux députés belges vont rejoindre la coprésidence de l’Ipac, une alliance interparlementaire vigilante sur la Chine

Mantifestation pro-démocratie lors de la visite du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi à Berlin le 1
er
 septembre dernier.
Mantifestation pro-démocratie lors de la visite du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi à Berlin le 1 er septembre dernier. - Reuters

DOSSIER

À la fin du mois d’août dernier, la visite du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi dans cinq pays européens avait été en partie gâchée par des parlementaires qui n’avaient pas hésité à l’interpeller sur les questions qui fâchent : Hong Kong, Xinjiang, Huawei. Point commun de la plupart de ces élus : ils sont membres de l’Ipac, l’Alliance interparlementaire sur la Chine.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct