Coronavirus – «La vie devant toi», jour 67: la petite

La grande.
La grande. - D.R.

Pendant le confinement, il s’est passé un truc incroyable.

La petite a demandé si elle pouvait rentrer à la maison.

On l’appelle la petite mais elle aura trente ans en novembre. Au début de la crise, elle a tout perdu. Son boulot : elle avait deux mi-temps, un dans l’horeca (aïe), un dans la culture (aïe aïe). Et son appartement : une coloc’ sous les toits, à Bruxelles, avec deux copines. Dès que les températures ont commencé à grimper et que toute la ville a fermé, elles se sont éparpillées chacune chez des gens qui avaient de l’espace, un balcon ou – le Graal – un jardin et elles ont rendu les clés de leur mansarde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct