Un million de victimes du coronavirus: est-ce beaucoup au regard de l’histoire des épidémies?

Un million de victimes du coronavirus: est-ce beaucoup au regard de l’histoire des épidémies?
Pierre-Yves Thienpont

Le 11 janvier 2020, un premier mort dû à un nouveau coronavirus était officiellement enregistré en Chine. Ce lundi 28 septembre, soit huit mois et demi plus tard, le Covid-19 a fait sa millionième victime dans le monde, selon un décompte établi par l’Agence France-Presse.

En compulsant les chiffres officiels de l’Organisation mondiale de la santé, on constate qu’il s’agit, de très loin, de la pire épidémie du XXIe siècle. Loin devant la grippe dite « saisonnière » (entre 250.000 et 500.000 morts chaque année) et la grippe A (virus H1N1, 18.500 morts en 2009), la fièvre hémorragique (virus Ebola, 12.500 morts entre 2013 et 2020), le Sras (virus Sars-Cov, 774 morts en 2002-2003) ou la grippe aviaire (virus H5N1, 4.400 morts en 2003-2004).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct