Le président catalan destitué par la justice

La Cour suprême a confirmé la condamnation d’un an et demi d’inéligibilité du leader catalan.
La Cour suprême a confirmé la condamnation d’un an et demi d’inéligibilité du leader catalan. - REUTERS.

Décision inédite en Espagne : le président catalan Quim Torra (issu de la droite indépendantiste) a été destitué ce lundi par la justice espagnole pour désobéissance. La Cour suprême a ainsi confirmé la condamnation d’un an et demi d’inéligibilité du leader catalan pour avoir refusé de retirer, pendant la campagne électorale d’avril 2019, les rubans et pancartes en soutien aux politiques catalans emprisonnés malgré leur interdiction.

La désobéissance assumée par Torra lors de son procès a notamment provoqué l’unanimité des cinq juges espagnols qui soulignent sa forme « réitérée et obstinée » dans leur verdict. « Oui, j’ai désobéi, mais il était impossible d’obéir à un ordre illégal », avait à l’époque expliqué le président catalan argumentant que la liberté d’expression prévalait dans son cas. Son vice-président, de la gauche indépendantiste ERC, Pere Aragonès, assumera dès lundi l’intérim à la tête de la région.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct