Le rapport Reynders-Jourova sur l’Etat de droit dans l’UE: un nouvel «outil de prévention»

Il s’agit d’un «
mécanisme de prévention
», insiste la vice-présidente de la Commission en charge des Valeurs, la Tchèque Vera Jourova.
Il s’agit d’un « mécanisme de prévention », insiste la vice-présidente de la Commission en charge des Valeurs, la Tchèque Vera Jourova. - Pierre-Yves Thienpont.

Des mauvais… mais aussi des bons points. Le tout premier rapport de la Commission européenne sur « l’Etat de droit » dans l’UE publié ce mercredi midi montre que « de nombreux Etats membres appliquent des normes élevées en matière d’Etat de droit, mais que des défis de taille doivent encore être relevés dans ce domaine dans l’UE ». Les carences connues dans des pays comme la Hongrie, la Pologne, Malte ou encore la Bulgarie se taillent évidemment la part du lion, côté critiques. Mais – exemple parmi bien d’autres – la Belgique est pointée positivement au chapitre « pluralisme et liberté des médias » : l’association flamande des journalistes a ouvert une ligne téléphonique spéciale pour dénoncer les agressions physiques ou verbales dont sont victimes les journalistes…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct