«Une journée habituelle en Russie…»: chronique de la répression judiciaire

Iouri Dmitriev, dérangeant historien sur la terreur stalinienne, est connu pour ses travaux sur le Goulag.
Iouri Dmitriev, dérangeant historien sur la terreur stalinienne, est connu pour ses travaux sur le Goulag. - Reuters.

Une journée habituelle en Russie… » C’est par ces mots, entre ironie et défaitisme, que Ksenia Mironova, l’amie d’Ivan Safronov, a commenté les dernières décisions judiciaires. Deux noms inconnus du grand public. Mais leur histoire en dit long sur la vague de répression judiciaire en cours contre les voix indépendantes. Depuis trois mois, la jeune femme organise les soutiens en faveur du journaliste qui, spécialiste reconnu sur les questions militaires, a été soudainement arrêté en juillet pour une présumée « trahison ». Aujourd’hui, Ivan Safronov est en détention préventive dans une prison à Moscou. Ksenia Mironova, journaliste elle aussi, décrit une « situation ubuesque » : elle n’a pas le droit de rendre visite à son ami ; les enquêteurs n’ont toujours pas donné le moindre détail sur l’acte d’accusation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct