Sommet européen: «Des sanctions éloigneraient complètement la Turquie de l’UE»

La présence d’un navire turc de recherche sismique, entourés de vaisseaux militaires, a provoqué la colère d’Athènes à la mi-août.
La présence d’un navire turc de recherche sismique, entourés de vaisseaux militaires, a provoqué la colère d’Athènes à la mi-août. - AFP.

Reportage

La fin de journée et la fin d’été s’étirent nonchalamment dans le vieux quartier de Pangalti, sur la rive européenne d’Istanbul. Assis sur un petit tabouret devant sa boutique d’accessoires de téléphonie mobile, Oguz ne montre aucun signe d’inquiétude au sujet des tensions avec la Grèce voisine dans l’est de la Méditerranée. « Bien sûr que nous sommes dans notre droit, assène le commerçant. Il est temps que les Grecs comprennent que cette mer n’est pas leur propriété exclusive. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct