Le programme de la Vivaldi décrypté: évaluer la politique migratoire avant de prendre de grosses décisions

Le programme de la Vivaldi décrypté: évaluer la politique migratoire avant de prendre de grosses décisions

Faute de terrain commun, les partis se sont entendus, sans surprise, sur un accord plutôt a minima en matière d’asile et migration, excluant les propositions phares les plus clivantes. Exit donc les régularisations des sans-papiers chères à Ecolo ou les visites domiciliaires de la droite. S’agissant des dossiers incontournables mais sensibles, la Vivaldi privilégie la méthode en procédant d'abord à une série d’évaluation pour objectiver la situation actuelle et servir de base de travail. Il en va ainsi du regroupement familial, dont les conditions seront « évaluées à la lumière de la législation des pays voisins et seront revues, sur cette base, si nécessaire » ou du nombre de places en centres fermés (« le gouvernement prévoira les moyens nécessaires pour une capacité suffisante »).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct