Une fête nationale chinoise, malgré elle sous le signe de la résistance internationale

Manifestation à Berlin, en 2018, contre la répression dont sont victimes les Ouïghours dans la région du Xinjian.
Manifestation à Berlin, en 2018, contre la répression dont sont victimes les Ouïghours dans la région du Xinjian. - DPA

Alors que la Chine communiste fête ce 1er octobre son 71e anniversaire, la mobilisation internationale contre les violations des droits des minorités en Chine ne cesse de prendre de l’ampleur, nourrie par une avalanche de dénonciations et de rapports inquiétants.

Il y a eu en juin dernier celui du chercheur allemand Adrian Zenz racontant la politique de contraception, stérilisation et avortements forcés menée au Xinjiang contre la population ouïghoure. Et celui d’une coalition d’ONG détaillant le travail forcé de ces mêmes Ouïghours, dès leur sortie des innombrables camps de rééducation dans lesquels, selon l’ONU, au moins un million d’entre eux ont été enfermés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct