Le programme de la Vivaldi décrypté: du vert, mais il faudra clarifier le flou

Le programme de la Vivaldi décrypté: du vert, mais il faudra clarifier le flou

Faire de la Belgique un « pays durable ». C’est la troisième priorité du nouveau gouvernement fédéral. Qui inaugure une nouvelle façon d’agir et de penser. C’est neuf : la transition environnementale sera une « préoccupation transversale et de tous les instants », dit-on. Rien d’étonnant à ce qu’on la retrouve clairsemée dans la plupart des chapitres, de la profession de foi envers le Green Deal européen, au plaidoyer pour l’économie circulaire ou à l’utilisation de la coopération au développement pour soutenir l’action climatique. La politique de grands investissements favorisera en priorité le « développement durable » (énergies renouvelables, isolation des bâtiments, technologies propres, mobilité respectueuse de l’environnement), annonce-t-on.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct