CORRECTION: Construction: secteur d'avenir cherche main-d'oeuvre

Le constat est clair: la moyenne d'âge sur les chantiers est trop élevée (47-48 ans), alors que le secteur est sans conteste l'un de ceux "où il y aura du boulot" à l'avenir, ont avancé l'Union wallonne des Entreprises (UWE) et la Confédération construction Wallonie (CCW), organisatrices de l'événement avec quatre Hautes écoles.

"Dans les 12 à 15 mois, les embauches pourraient doubler", avance même Francis Carnoy, directeur général de la CCW. On assistera à "une fusée de recrutements", d'où "l'importance de ces relations de confiance" entre les écoles de formation et les entreprises, permises notamment par ce speed dating, a-t-il souligné.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct