La Vivaldi en sourdine, De Croo très Alexander, ça part doucement

Alexander De Croo applaudi par les membres de sa nouvelle équipe à l’issue de la déclaration gouvernementale, ce jeudi, dans l’hémicycle du Parlement européen.
Alexander De Croo applaudi par les membres de sa nouvelle équipe à l’issue de la déclaration gouvernementale, ce jeudi, dans l’hémicycle du Parlement européen. - Belga

Analyse

La Vivaldi démarre en fanfare ce 1er octobre 2020, sauf que ce n’est pas celle à laquelle on croyait pouvoir avoir droit. La fanfare du jour, en l’occurrence, c’est le barnum autour du cafouillage libéral-réformateur dans l’attribution des portefeuilles ministériels, rapport à l’aller-retour express Bruxelles-Namur de Denis Ducarme (nos infos par ailleurs). Maître (?) du jeu au MR, Georges-Louis Bouchez ravit la vedette à Alexander De Croo, qui prononçait jeudi après-midi son discours de politique générale au nom de la toute nouvelle Vivaldi, et demandait la confiance au Parlement, qui lui sera accordée dans 48 heures, samedi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct