PlayBoy va entrer en Bourse sans se déshabiller

Le magazine septuagénaire, dont l'édition papier a disparu en mars au profit du numérique, a indiqué jeudi dans un communiqué vouloir être en Bourse "pour profiter du capital engagé et accélérer le développement de produits", selon Ben Kohn, le PDG de Playboy.

Son fondateur Hugh Hefner, décédé en septembre 2017, avait sorti le titre du marché boursier en 2011.

Jeudi, Playboy Enterprises a annoncé la première étape du processus: son rapprochement avec Mountain Crest Acquisitions, une société d'investissements créée pour être le véhicule d'autres groupes et déjà cotée sur le Nasdaq depuis juin. Le rachat de Playboy se monte à 381 millions de dollars, y compris une reprise de dette de 142 millions, ont précisé les deux sociétés.

Les "Spac" sont une sorte de coquille vide préparée par des sociétés d'investissement dont l'objectif est de fusionner dans les mois suivants avec une ou plusieurs sociétés soigneusement sélectionnées, qui pourront ainsi se retrouver cotées sans avoir à passer par une introduction en Bourse traditionnelle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct