Vivaldi: par son casting bleu, Bouchez met le feu au MR

Georges-Louis Bouchez
: c’est peu dire que les libéraux sont remontés contre leur président.
Georges-Louis Bouchez : c’est peu dire que les libéraux sont remontés contre leur président. - Belga

Analyse

Dès jeudi matin, c’est la bronca. « Cela dépasse l’entendement. » « On n’a jamais vu ça. » « Tout le monde est furieux. » « Humainement, cela ne va pas de traiter les gens comme ça. » « C’est un plantage complet. » « Inacceptable, incompréhensible ! » « De quoi a-t-on l’air ? » « Tout le parti en pâtit. »

C’est peu dire que les libéraux sont remontés. Contre leur président. Qui, en un casting fédéral et un remaniement ministériel wallon, a réveillé de vieilles querelles et la polémique interne. Voilà longtemps qu’on n’avait plus entendu les réformateurs aussi énervés. Même les plus pondérés ou soucieux de mettre de l’eau sur le feu se montrent excédés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct