Brexit: les concessions britanniques sur la pêche ont eu peu d’effet

Brexit: les concessions britanniques sur la pêche ont eu peu d’effet
REUTERS.

La question de la pêche est l’une des plus épineuses problématiques politiques du Brexit. Pour débloquer les négociations, le Royaume-Uni a tenté mercredi un geste de bonne volonté envers l’Union européenne. Selon la presse britannique, le gouvernement aurait offert une période de transition de trois ans pour réduire l’accès des pêcheurs européens à leurs eaux. L’idée serait de s’accorder avec l’Union sur un pourcentage des stocks de poissons liés à la zone économique de chaque partie sur une base annuelle. Cette offre permettrait aux pêcheurs européens de s’adapter en douceur à réduire leurs captures dans les eaux britanniques. Mais, in fine, le Royaume-Uni ne semble pas vouloir remettre en cause sa position : des négociations annuelles sur les quotas et le contrôle de ses propres eaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct