L'impact négatif du coronavirus sur le marché de l'emploi en Flandre tend à diminuer

"L'impact de la crise du coronavirus, qui est avant tout une crise sanitaire, reste donc bien visible dans les chiffres du chômage, mais nous voyons que la différence annuelle exprimée en pour cent tend à diminuer", analyse le bureau régional de l'emploi, VDAB, dans son bulletin mensuel.

Entre août et septembre, 10.711 chercheurs d'emploi non-actifs ont disparu des statistiques du chômage en Flandre, ce qui porte le taux de chômage à 6,49% par rapport à 6,3% en septembre 2019.

Sur base annuelle, la plus forte progression est relevée chez les 25-40 ans (+9%) et chez les diplômés de l'enseignement supérieur (+8%).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct