Coronavirus – «La vie devant toi, jour 71»: le reste

Début juillet, le Gabon a dépénalisé l'homosexualité, contrairement à la majorité des pays africains.
Début juillet, le Gabon a dépénalisé l'homosexualité, contrairement à la majorité des pays africains. - AFP

Hier, il s’est passé un truc incroyable.

Il pleuvait, tout était sombre, la radio répétait d’une voix morne comme si elle allait sauter dans le vide ou enfouir sa tête dans le four : « L’épidémie rebondit, tous les indicateurs sont au rouge, les chiffres s’envolent, l’heure n’est pas au relâchement, la situation est préoccupante, elle ressemble à début mai, en pire avec une tendance à la hausse… »

Quand, du bout du pouce, on stoppe l’écran qui défile presque de lui-même sur un tweet de @limportant.fr, le site qui compile le meilleur de l’info sur les réseaux sociaux. Ça dit que « les nuages émettent des bruits que l’être humain ne peut pas entendre mais l’éléphant, si. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct