Un traitement expérimental pour Donald Trump: quand le président joue les cobayes…

Donald Trump au travail, samedi, dans la suite présidentielle de l’hôpital militaire de Bethseda.
Donald Trump au travail, samedi, dans la suite présidentielle de l’hôpital militaire de Bethseda. - AFP

En première analyse, l’hospitalisation du président américain est une catastrophe pour lui. Sur le plan personnel d’abord : son âge (74 ans) et son indice de masse corporelle en font un patient à risques. Sur le plan politique ensuite : le dernier mois de la campagne, au cours duquel il entendait se multiplier pour tenter de combler son retard sur Joe Biden, est gravement hypothéqué.

Mais si, battu pour battu, il tentait – sous réserve de l’évolution de son état de santé, bien entendu – de retourner la situation en sa faveur ?

Face aux 205.000 Américains emportés par le Covid-19, Donald Trump a déjà changé de ton. Finies les fanfaronnades. Il était conscient du danger dès le début mais ne voulait pas affoler les foules ; il travaillait dans l’ombre… Et de promettre une surprise.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct