Primoz Roglic, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège: «Cette victoire est pour Wout van Aert»

Première Doyenne, première victoire pour Primoz Roglic.
Première Doyenne, première victoire pour Primoz Roglic. - PhotoNews

Il y a deux semaines à peine, Primoz Roglic était mentalement massacré, perdant dans l’avant-dernière étape un Tour de France qui lui était promis, assuré comme l’éclair annonce le tonnerre. À Liège, sur le bien nommé Quai des Ardennes, le Slovène a retrouvé la lumière entre le gris des nuages menaçant la Cité Ardente. Le long des peupliers dégarnis qui trahissent la grande offensive automnale, il a forcé l’effort jusqu’au dernier centimètre, dans un sprint sans respiration, comme éperdu, alors que Julian Alaphilippe fanfaronnait déjà. Comme s’il était désormais conscient que rien n’est acquis avant que le trophée soit gravé… En coupant la ligne, le grand perdant du Tour de France n’avait encore pas conscience qu’il venait de devenir le grand gagnant de la Doyenne. « Je savais que c’était extrêmement serré mais j’ai compris très tard que j’avais gagné… La différence est tellement infime. J’y ai cru jusqu’au bout.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct