Présidence du MR: Jean-Luc Crucke demande des solutions, pas «des clopinettes»

Présidence du MR: Jean-Luc Crucke demande des solutions, pas «des clopinettes»
Belga

Les éminences du MR se sont retrouvées lundi matin au siège du parti pour leur Bureau politique. Au centre des discussions : la gouvernance du parti et plus particulièrement le sort du président, Georges-Louis Bouchez, sévèrement contesté après l’annonce des nominations au gouvernement fédéral et un remaniement avorté au gouvernement wallon. Tous plaident à tout le moins pour une plus grande collégialité.

Une proposition d’encadrer le président de quatre personnalités du parti en fonction des niveaux de pouvoir concernés est sur la table mais elle ne semble pas faire l’unanimité. Le scénario ne paraît pas « très judicieux » à l’ex-ministre fédéral Daniel Bacquelaine et président provincial d’un MR liégeois grand oublié du nouveau casting.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct