Joachim Lafosse: «Un tournage, c’est faire avec le réel, c’est découvrir de l’altérité. C’est la naissance»

Joachim Lafosse et Leïla Bekhti, qui joue la mère, en pleine préparation d’une scène. «
Un tournage, c’est inventer, secouer pour faire surgir
» dit le cinéaste belge.
Joachim Lafosse et Leïla Bekhti, qui joue la mère, en pleine préparation d’une scène. « Un tournage, c’est inventer, secouer pour faire surgir » dit le cinéaste belge. - Fabrizio Maltese

entretien

Mi-septembre. On retrouve Joachim Lafosse à Bruxelles. Le tournage des Intranquilles, son neuvième long-métrage, est terminé, le montage qu’il fera avec Marie-Hélène Dozo, monteuse des frères Dardenne depuis La promesse, n’a pas encore commencé. Dans cette parenthèse de quelques jours, le cinéaste belge revient sur ce moment du « faire » en cinéma. Avec l’envie de partager ce plaisir de l’effort. Un effort qu’il revendique collectif.

Que représente pour vous la phase tournage dans le processus de création d’un film ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct