Bouchez, ou la dernière chance d’être un autre président

Affluence journalistique ce lundi devant le siège du MR où s’est tenu un bureau politique crucial pour l’avenir du président. © Belga.
Affluence journalistique ce lundi devant le siège du MR où s’est tenu un bureau politique crucial pour l’avenir du président. © Belga.

Georges-Louis Bouchez a-t-il un côté chat ? De combien de vies dispose-t-il ? Il en a en tout cas déjà grillé quelques-unes. Ayant perdu son échevinat à Mons, son siège de député wallon (bien involontairement), n’ayant pas obtenu celui de parlementaire fédéral ni de président de la fédération de Mons. Il a failli être éjecté de la table des négociations des présidents de parti et à présent, voilà sa présidence qui tangue. Le tout en quatre ans…

Le jeune Montois est toujours à la tête des libéraux, confirmé lundi soir par l’ensemble de ses parlementaires.

Reprenons.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct