Cinq millions de mètres carrés de terrain à bâtir en attente de permis

En moyenne, la crise du coronavirus a encore allongé de six mois le délai de délivrance d'un permis, selon l'UPSI.

L'organisation demande "instamment" aux pouvoirs publics de simplifier la procédure mais aussi de baisser le taux de la TVA "en vue de compenser le surcoût provoqué par la lenteur des procédures d'octroi des permis de bâtir".

La demande n'est pas neuve, mais elle s'appuie désormais sur un état des lieux réalisé par l'UPSI.

"La lenteur des procédures en matière d'octroi de permis de bâtir affecte non seulement la durée de nombreux projets immobiliers mais également la création d'emplois, les recettes de l'État et l'envie d'entreprendre dans notre pays", estime-t-elle. "Aujourd'hui, par ailleurs, pas moins de quatre projets sur dix font l'objet d'un recours. Et la durée de la procédure s'est encore allongée en raison du coronavirus. Le secteur veut tirer la sonnette d'alarme mais aussi proposer les solutions les plus intelligentes et les plus réalistes en cette période de vaches maigres budgétaires en vue d'améliorer enfin cette situation."

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct