Raoul Collectif: «Arracher la vie à ce contexte de mort»

David Murgia : « Le théâtre peut développer  de l’imaginaire. Se confronter à un récit permet de masser des endroits du cerveau pour observer la réalité de manière différente. »
David Murgia : « Le théâtre peut développer de l’imaginaire. Se confronter à un récit permet de masser des endroits du cerveau pour observer la réalité de manière différente. » - Celine Chariot

Voici dix ans que Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szézot bourlinguent ensemble. Au propre comme au figuré. Depuis les bancs du Conservatoire de Liège, puis la création du Signal du Promeneur en 2012, le Raoul Collectif aime marcher, cheminer, vadrouiller, que ce soit pour randonner dans les Fagnes ou partir au Mexique sur les traces d’un chasseur de ptérodactyle. Cette fois, c’est au Bénin que leur féconde errance les a emmenés, nourrissant leur dernière création : Une Cérémonie . Depuis Toulouse, où s’est créé le spectacle, les cinq inséparables flâneurs balisent avec nous les sentiers de leurs pérégrinations buissonnières.

Cette nouvelle création s’intitule « Une Cérémonie ». Qu’est-ce qu’il s’agit de célébrer ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct