Restructuration chez Lunch Garden - La direction profite de la crise du coronavirus pour licencier, selon la FGTB

Les représentants des travailleurs s'attendaient à cette décision depuis quelques temps mais partagent leur mécontentement et jugent ce plan "inacceptable". "On ne peut pas accepter les licenciements justifiés par la crise du coronavirus alors que la situation était bonne en 2019, avec de bons résultats et des millions d'euros reversés aux actionnaires", ajoute Stéphane Piron, secrétaire fédéral Setca.

Le syndicat s'étonne par ailleurs de ces licenciements malgré la mise à disposition du chômage temporaire pour traverser la crise. "Lunch Garden y a eu recours quand les restaurants sont restés fermés, le mécanisme est d'ailleurs encore utilisé sans supplément patronal, mais la direction licencie quand même", constate Stéphane Piron. "C'est la preuve que la crise temporaire est utilisée pour donner une sanction définitive aux travailleurs."

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct