Cunningham Le noir et blanc plus fort que la 3D

<span>Cunningham</span> Le noir et blanc plus fort que la 3D

À la base, l’idée est originale : proposer un documentaire sur les trente premières années de création du chorégraphe américain Merce Cunninghem, en utilisant la technologie 3D. À l’arrivée, le résultat est plutôt mitigé et ne devrait intéresser que les amateurs purs et durs de danse moderne et contemporaine. Les premières images d’un New York en relief, malgré l’inconfort des lunettes spéciales par-dessus le masque anti-Covid, sont plutôt séduisantes. Une sorte d’apéritif avant le grand retour en arrière, à l’époque des débuts d’un jeune danseur rejetant toute idée d’histoire et d’émotion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct