Erdogan a envoyé des miliciens syriens en Azerbaïdjan avec une célérité suspecte

La position turque consiste en toute clarté à soutenir les Azéris dans leur offensive contre l’enclave à majorité arménienne.
La position turque consiste en toute clarté à soutenir les Azéris dans leur offensive contre l’enclave à majorité arménienne. - AFP

Dans le conflit du Haut-Karabakh relancé le 27 septembre dernier par l’Azerbaïdjan, un acteur extérieur, la Turquie, joue un rôle majeur. La position turque, celle donc du président Recep Tayyep Erdogan, consiste en toute clarté à soutenir les Azéris dans leur offensive contre l’enclave à majorité arménienne. En revanche, les moyens mis en œuvre avec une rapidité étonnante par Ankara pour appuyer Bakou dans ce conflit ne sont pas vantés au grand jour. Or de multiples sources indiquent que la Turquie a très rapidement envoyé sur le front militaire caucasien des centaines sinon des milliers de combattants syriens. Selon certains témoignages, les premiers mercenaires syriens sont même arrivés dès le 18 septembre…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct