Le MR, seul grand parti francophone qui ne peut pas destituer son président

Les statuts du MR en font le seul grand parti francophone qui ne peut pas destituer son président.
Les statuts du MR en font le seul grand parti francophone qui ne peut pas destituer son président. - Photo News.

C’est peu dire que le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a subi des critiques en interne, notamment pour son casting ministériel fort peu apprécié. C’est à cette occasion qu’on a appris que les statuts du MR, le code interne qui régit le fonctionnement du parti, ne prévoient pas qu’une majorité puisse destituer le président. Et c’est sans doute grâce ou à cause (selon les camps) de cette carence de procédure, que Georges-Louis Bouchez a pu sauver son mandat, au prix de la création d’un organe de dix mandataires, que certains, au MR, qualifieront d’encadrement, Georges-Louis Bouchez préférant parler d’une « évolution de la gouvernance. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct