Climat: l’Europe teste ses ambitions

Frans Timmermans, vice-président de la Commission, en charge du «
Green Deal
», a présenté la loi climat aux députés européens, mardi à Bruxelles.
Frans Timmermans, vice-président de la Commission, en charge du « Green Deal », a présenté la loi climat aux députés européens, mardi à Bruxelles. - EPA

Jusqu’où les Européens relèveront-ils leur engagement climatique ? Le débat anime le Parlement, la Commission et les Etats membres. Jusqu’ici, les Vingt-Sept ont accepté de diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % en 2030 par rapport à 1990. Un chiffre jugé insuffisant et incompatible avec l’engagement de l’accord de Paris signé il y a cinq ans : limiter la hausse de la température bien en dessous de 2ºC voire à 1,5ºC par rapport à l’ère préindustrielle.

La Commission a avancé une proposition de réduction de 55 % ; elle figure dans une loi climat, soumise aux députés européens et aux Etats. Ce mercredi, le Parlement européen se prononce sur une proposition de relever à -60 %. Approuvée en commission de l’Environnement, l’idée n’est cependant pas assurée de passer le cap de la plénière où une bonne partie des partis de droite la combattent. Elle doit aussi recevoir l’aval des chefs d’Etats qui se prononceront lors de leur sommet de décembre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct