Un projet pour sensibiliser à la «zone grise du consentement»

Cette agression rappelle l’inacceptable persistance des violences sexuelles dans notre société.

Selon la dernière enquête d’Amnesty international Belgique Francophone et de SOS Viol, publiée en mars 2020, près d’un·e Belge sur deux a déjà été exposé·e personnellement à une forme de violence sexuelle (demandes insistantes à caractère sexuel, attouchements dans un lieu public, imposition d’une relation sexuelle forcée (en d’autres termes, un viol), en ce compris par son ou sa partenaire, etc.).

Cette agression et ces chiffres rappellent l’absolue priorité à donner aux mesures de prévention et d’aide aux victimes d’agression sexuelle. C’est la raison pour laquelle l’UCLouvain a lancé en 2019 une campagne de sensibilisation et créé un dispositif de soutien aux personnes victimes et témoins de violences sexuelles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct