L'UWE appelle à des réformes pour redéployer la Wallonie

Environ 10% des entreprises estiment que le risque de faillite est probable, voire très probable, en conséquence de la crise. L'an prochain, en Wallonie, la diminution moyenne du chiffre d'affaires sur l'année devrait avoisiner les 10%, ont dressé comme constat Olivier de Wasseige et Jacques Crahay pour rappeler la situation critique dans laquelle se trouvent les entreprises wallonnes.

"Cette crise a aussi mis encore plus en lumière, voire révélé, certaines failles structurelles de la Wallonie qui, si elles nécessitaient déjà d'être traitées avant cette période sombre, imposent à présent d'être prises à bras-le-corps, sans attendre, par les autorités régionales", a souligné Olivier de Wasseige.

L'UWE a travaillé cet été sur un plan "de redéploiement aux ambitions fortes", qu'elle a présenté mercredi. "Cette nouvelle contribution est une pierre majeure à l'édifice 'Get Up Wallonia', plan de transition que construit actuellement la Wallonie", a précisé Jacques Crahay.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct