La crise au Kirghizstan, une autre mauvaise surprise dans le «jardin» post-soviétique de Poutine

La place Ala-Too, au centre de Bichkek, est redevenue l’épicentre de manifestations suivies à distance - mais de très près - par le Kremlin.
La place Ala-Too, au centre de Bichkek, est redevenue l’épicentre de manifestations suivies à distance - mais de très près - par le Kremlin. - EPA

Analyse

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct