Froid, humidité, nouvelles balles et horaire tardif: pas des conditions pour Nadal, mais Rafa est là!

Photonews
Photonews

La dernière nuit de Rafael Nadal a peut-être été courte (il a quitté la salle de presse à 2h10 du matin), mais il a dû bien dormir. Car pas vraiment challengé jusque-là (il faut reconnaître qu’il a bénéficié d’un joli tableau, ne concédant que 23 jeux jusqu’en quart…), il a passé son premier vrai test, face à un Jannick Sinner dont on reparlera, à coup sûr, avec brio. Car du haut de ses 19 ans et de son 1,88 m, l’Italien ne s’est pas laissé impressionner par le palmarès le plus lourd qu’on puisse affronter à Roland-Garros. Avec ses énormes frappes, tant en coup droit qu’en revers, il a poussé la légende de Paris à trouver des solutions. Sinner a en effet servi pour le gain du premier set à 5-6 et a encore mené 1-3 avec service à suivre dans la deuxième manche ! C’est dire si Rafael Nadal a dû travailler pour finalement faire exploser le jeunot physiquement et mentalement : 7-6, 6-4, 6-1 en 2h48. Soit son 77e succès en trois sets à Roland-Garros. Du convenu ? Non pas vraiment !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct