Roland-Garros: Novak Djokovic a dû se faire violence pour écarter Pablo Carreno-Busta

Roland-Garros: Novak Djokovic a dû se faire violence pour écarter Pablo Carreno-Busta
©AFP

Novak Djokovic a forcément dû y penser : les matches contre Pablo Carreno-Busta ne se passent jamais comme il l’aurait rêvé, du moins ce dernier mois.

Cette fois, la sorcière aux dents vertes avait choisi de s’asseoir sur le cou, le dos et le bras gauche du nº1 mondial. On apercevait d’ailleurs un énorme « tape » remonter derrière le cou du Serbe qui s’était déjà plaint de ce genre de douleurs aux cervicales à l’US Open. Et évidemment, dans le froid et l’humidité de ce Roland-Garros, les gênes musculaires apparaissent rapidement. Dès le début de ce quart de finale, on a vu le Serbe se masser le biceps, le bas du dos, se taper les cuisses et afficher la mine des mauvais jours.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct