Les cafés ne «sont pas les principaux coupables»: les brasseurs veulent voir les chiffres

Les cafés ne «sont pas les principaux coupables»: les brasseurs veulent voir les chiffres
Le Soir

Les brasseurs demandent une « politique fondée sur des preuves », après que le gouvernement bruxellois a décidé de fermer les cafés temporairement pour un mois.

Selon les brasseurs belges, les statistiques des pays voisins montrent que les cafés ne « sont pas les principaux coupables ».

« Si l’on prend en compte les statistiques de pays voisins, il apparaît que les cafés ne sont pas les principaux coupables (de la propagation du virus) », indique la fédération. Les brasseurs se réfèrent aux chiffres officiels des Pays-Bas qui montrent que seuls 3 % des contaminations se produisent dans l’horeca.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct