Louise Glück, un prix Nobel de littérature inattendu

L’œuvre de Louise Glück n’a été que peu traduite en français.
L’œuvre de Louise Glück n’a été que peu traduite en français. - EPA.

Décidément, le jury du prix Nobel de littérature a le chic de nous étonner. Alors qu’on s’attendait à Joyce Carol Oates, Michel Houellebecq voire Stephen King, des stars, il est allé chercher Louise Glück qui est, pour nous, une quasi-inconnue. Peu de ses recueils ont été publiés en français.

Elle a 77 ans, elle est née à New York, elle réside à Cambridge, dans le Massachusetts. Elle donne encore des cours à Yale. Elle a déjà été distinguée par le National Book Award en poésie, en 2014, pour The Triumph of Achilles , par le Prix Pulitzer en 1993 pour son recueil The Wild Iris et par l’Acadamy of American Poets. Ce qui n’est pas rien.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct