Coronavirus: le judo sort petit à petit du coma

Toma Nikiforov.
Toma Nikiforov. - PhotoNews

L’Open de Varsovie (Pologne, le 1er mars) et l’Open panaméricain de Bailoche (Argentine, le 8 mars) ont été les derniers rendez-vous officiels de cette planète judo entrée en hibernation pendant depuis plus de sept mois. Un coma prolongé, secoué juste par de trop nombreux électrochocs provoqués par l’annonce du report, voire de l’annulation pure et simple de plus de soixante compétitions.

Le week-end dernier Dubrovnik en Croatie avec une European Cup, soit la 4e catégorie derrière les Grand Chelem, les Grand Prix et les Open, a accueilli moins de cent participants dont 44 Croates, 28 Serbes et 19 Slovènes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct