L’ancien médecin de Sky affirme avoir détruit les produits illicites qu’il avait achetés

Richard Freeman. @News
Richard Freeman. @News

Médecin de l’équipe de Grande-Bretagne de cyclisme et de Sky de 2009 à 2017, Freeman a été accusé de faute grave par le Conseil général des médecins britanniques, qui pense qu’il avait acheté le Testogel pour l’administrer à des athlètes et améliorer leurs performances sur le vélo, avant de mentir pour cacher son méfait.

Les débats devant le tribunal médical de Manchester ont repris cette semaine après avoir été suspendus en décembre pour raisons médicales.

Freeman a assuré avoir détruit les produits après que son supérieur, le directeur médical de la fédération, Steve Peters, lui a ordonné de les faire sortir du siège de la fédération.

Il a expliqué ne pas pouvoir expliquer son geste, tout en niant avoir « su ou imaginé » que la testostérone en gel ait été destinée à des athlètes pour améliorer leurs performances.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct