Affaire Ablyasov: l’opposant kazakh inculpé en France pour «blanchiment aggravé»

Mukhtar Ablyasov, entouré de ses avocats à sa sortie de prison en 2016.
Mukhtar Ablyasov, entouré de ses avocats à sa sortie de prison en 2016. - AFP.

Semaine intense pour l’opposant et milliardaire kazakh Mukhtar Ablyasov. En exil en France et tout juste reconnu réfugié politique, il a été mis en examen (inculpé) mercredi à Paris pour un soupçon de détournement de 6,4 milliards d’euros dont l’accuse le Kazakhstan.

Selon un de ses avocats, Gérard Tcholakian, cité par l’Agence France-Presse (AFP), M. Ablyasov a été mis en examen pour « abus de confiance aggravé » et « blanchiment aggravé ». Il a été libéré sous contrôle judiciaire à l’issue de deux jours de garde à vue.

« Le parquet de Paris a repris une plainte du Kazakhstan qu’il aurait pu refuser de prendre en compte et a bêtement saisi un juge d’instruction français », a-t-il déploré. « Le Kazakhstan ne me lâchera jamais jusqu’à ma mort. Il m’a donné un coup, mais ça me donne envie d’aller plus vite pour attaquer le régime », a réagi auprès de l’AFP Mukhtar Ablyasov, 57 ans.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct