Le crowdfunding, une niche prospère

La start-up Cowboy avait été forcée en décembre dernier d’interrompre pendant 24 heures son financement participatif, sa communication aux particuliers n’étant pas conforme à la législation. Elle a finalement levé 4 millions d’euros via cette opération.
La start-up Cowboy avait été forcée en décembre dernier d’interrompre pendant 24 heures son financement participatif, sa communication aux particuliers n’étant pas conforme à la législation. Elle a finalement levé 4 millions d’euros via cette opération. - Bruno Dalimonte

Faire appel aux particuliers pour financer un projet ou une entreprise ? L’idée – « Pas si jeune que ça, en réalité, c’est en sollicitant les citoyens que le socle de la statue de la Liberté a été financé en 1884 ! », rappelle Jean-Paul Servais, qui préside la FSMA, l’autorité des marchés financiers – a fait son petit bonhomme de chemin ces dernières années en Belgique. « La digitalisation, via l’émergence de plateformes spécialisées a, bien sûr, permis cette visibilité. C’est une bonne nouvelle puisqu’on parle bien ici de soutenir l’économie réelle et locale ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct