Pacte sur la migration: un accord européen d’ici la fin de l’année?

«
Chacun dans l’UE doit assumer sa part, proportionnellement
», a souligné le Belge Sammy Mahdi (CD&V), qui participait à sa première conférence interministérielle.
« Chacun dans l’UE doit assumer sa part, proportionnellement », a souligné le Belge Sammy Mahdi (CD&V), qui participait à sa première conférence interministérielle. - Belga

Premier test réussi pour le Nouveau pacte sur la migration, discuté ce jeudi par les ministres européens au cours d’un Conseil Justice et Affaires intérieures informel et en visioconférence. Les échos remontés de la réunion font état d’approches constructives et d’une reconnaissance globale (pas unanime) de la qualité de la proposition de la Commission, adoptée comme base de travail. Pour rappel, le texte propose notamment la création d’une procédure accélérée aux frontières pour les personnes ayant peu de chances d’obtenir l’asile et l’instauration d’un mécanisme de solidarité obligatoire, pouvant prendre la forme de relocalisation de demandeurs d’asile ou de participation au retour de personnes déboutées.

Le ministre de l’Intérieur allemand Horst Seehoffer, dont le pays tient la présidence du Conseil jusqu’à la fin de l’année, vise un accord politique pour la fin de l’année. A charge de la présidence portugaise, de le traduire en texte législatif au premier semestre 2021.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct