Tanguy Habrand: «On se permet des choses au nom de la crise»

«
En France, on sentait qu’on voulait vraiment défendre la filière du livre. En Belgique, ce ne fut pas aussi net.
»
« En France, on sentait qu’on voulait vraiment défendre la filière du livre. En Belgique, ce ne fut pas aussi net. » - Valentine Jamis.

entretien

Tanguy Habrand est un observateur du monde de l’édition, de la filière du livre. Le directeur de la collection patrimoniale belge Espace Nord a d’ailleurs écrit une Histoire de l’édition en Belgique. Et il est enseignant – chercheur à l’ULiège. Normal, donc, qu’il ait été attentif à l’impact de la crise sanitaire et du confinement sur la chaîne du livre. Et son cours d’actualité du livre à l’université, donné à distance, est devenu la chronique en direct de ce qui se passait. Voilà la genèse de cette étude, Le livre au temps du confinement, qui est devenu un bouquin pertinent et passionnant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct