Zanzim: «Comme une sorcière promise au bûcher!»

Blanche va revêtir une «
Peau d’Homme
» pour aller découvrir son fiancé dans «
son milieu naturel
», celui du monde des hommes...
Blanche va revêtir une « Peau d’Homme » pour aller découvrir son fiancé dans « son milieu naturel », celui du monde des hommes... - Glénat.

Entretien

Quand une vraie jeune fille mène une vie de jeune homme, les stéréotypes explosent. A l’image du tube Pendant 24 heures de Grand Corps Malade et Suzane, le roman graphique Peau d’Homme est une ode à la liberté, à l’égalité, au droit à la différence, composée par un duo d’artistes décidés à en finir avec toutes les formes d’inquisition. Promise à un mari qu’elle n’a pas choisi dans un Moyen Age imaginaire, Bianca va revêtir la peau d’un homme, Lorenzo, et devenir accro à la liberté de vivre, d’aimer, de penser, de s’encanailler. Peau d’Homme est un réquisitoire d’une folle drôlerie contre les hyprocrisies, les bigoteries et toutes nos petites lâchetés de mecs. Son dessinateur, Zanzim, nous en conte les secrets bien gardés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct