Proximus et Orange tirent un trait sur Huawei

Guillaume Boutin, CEO de Proximus.
Guillaume Boutin, CEO de Proximus. - Photo News.

C’est la fin d’une collaboration vieille de onze ans pour Proximus et de treize ans pour Orange. Les deux opérateurs télécoms ont décidé de ne plus travailler avec l’équipementier chinois controversé Huawei pour le renouvellement de leurs réseaux mobiles 2G, 3G, 4G et pour la construction de leur futur réseau 5G. D’ici 2023, tous les équipements Huawei auront disparu.

Proximus a annoncé ce vendredi avoir choisi le finlandais Nokia pour la partie radio de son réseau (les antennes, les stations de base…) et le suédois Ericsson pour la partie « cœur » (là où se situe toute l’intelligence du réseau). Au même moment, Orange a annoncé avoir opté pour Nokia pour la partie radio. Aucune décision n’a, en revanche, été prise pour le cœur. Orange a du temps pour se décider puisque, contrairement à Proximus, cette partie de son réseau est déjà exempte d’équipements Huawei (le fournisseur est Ericsson).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct