Comment l’ULiège compte révolutionner le dépistage

Comment l’ULiège compte révolutionner le dépistage

Une plateforme fédérale de coordination du testing. Le terme fait encore frémir les professionnels du secteur en particulier les laboratoires de biologie clinique tant la première expérience en la matière a laissé quelques mauvais souvenirs. Alors autant le dire tout de suite : la plateforme fédérale bis qui sera opérationnelle le 1er novembre n’a plus grand-chose à voir avec l’ancienne. D’abord parce que les groupes pharmaceutiques qui avaient été sollicités pour augmenter les capacités de tests ne font plus partie de l’aventure. Et ensuite parce que les laboratoires de biologie clinique un temps écartés de cette mission reprendront pleinement leur rôle en bonne coordination avec les huit universités belges qui vont participer au processus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct