Mortalité liée au coronavirus: les femmes plus durement frappées que les hommes après le pic

Mortalité liée au coronavirus: les femmes plus durement frappées que les hommes après le pic

On s’en doutait un peu mais une nouvelle étude pilotée par le centre de recherche en démographie de l’UCLouvain vient le confirmer: «En Belgique, comme dans de nombreux autres pays dans le monde, les mois de mars, avril et mai 2020 se sont avérés être exceptionnellement dramatiques du point de vue de la mortalité. Ce constat est particulièrement vrai pour la période qui s’étend de mi-mars à fin avril, caractérisée par une surmortalité jusqu’à deux fois plus importante en comparaison avec les tendances moyennes de la période 2016-2019», expliquent les huit chercheurs à l’origine de l’étude. Mais face au virus, on n’est pas tous égaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct