Densité, qualité des soins et pauvreté: le triple fardeau de la Région bruxelloise face au Covid

Sa position d’agglomération dense et de carrefour de populations mobiles fait de Bruxelles un territoire à risque. © Photo News.
Sa position d’agglomération dense et de carrefour de populations mobiles fait de Bruxelles un territoire à risque. © Photo News.

Bruxelles, on le sait, paye un lourd tribut à la maladie. L’étude de l’UCL le confirme une fois de plus en démontrant que l’effet lié à la région de résidence est relativement marqué. En avril 2020, la surmortalité qu’affichait la Région bruxelloise était jusqu’à 3,5 fois plus élevée, alors qu’elle est environ 2 fois plus élevée dans les deux autres régions du pays. Cet écart s’est encore davantage creusé lors du pic de mortalité, durant la première quinzaine d’avril. Une situation qui n’est pas tout à fait logique puisque l’espérance de vie des Bruxellois se situe depuis plusieurs décennies à un niveau intermédiaire entre la Wallonie et la Flandre, quel que soit le groupe social.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct