Le personnel du magasin Colruyt de Herve en grève lundi

"Contrairement à d'autres secteurs, celui de la grande distribution alimentaire est loin de connaître la crise. Les bénéfices sont là pour un actionnaire, la famille Colruyt, qui est une des plus grosses fortunes belges. Et pourtant les demandes légitimes du personnel pour souffler un peu et être en sécurité ne sont pas entendues, voire purement et simplement niées par des managers régionaux qui mettent une pression maximale dans certains magasins, dont celui de Herve où les employé·es sont à bout", a souligné Morgane Thomas, permanente du Setca Verviers.

Les demandes du personnel porte sur la prolongation des accords "Corona" , soit l'augmentation de 4 euros des chèques-repas et une demi-heure de récupération en plus par jour et ne pas autoriser les sacs pour limiter les risques de contamination.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct