Nadal, un 13e sacre à Roland-Garros et une leçon donnée à Djokovic: c’était écrit, même en 2020

Reuters
Reuters

« Ce Roland-Garros, dans ces conditions, sera le plus difficile pour moi », avait-t-il prévenu au début de la quinzaine, en revenant d’une défaite en quart de finale à Rome, pour son retour sur la terre battue. Un grand champion ne se nourrit que de grands défis, alors Rafael Nadal s’est remis au travail. Son coup droit ne gicle pas comme d’habitude sur cette terre humide avec ces balles lourdes ? Pas grave, il va soigner le choix de ses trajectoires et l’intensité de ses frappes. Ses adversaires pensent pouvoir lui faire mal, plus facilement, ici ? Pas de souci, il va les prendre à la gorge et ne jamais desserrer l’étreinte. L’automne est là avec ses journées plus courtes, ses soirées plus froides ? Ok, l’Espagnol a décidé de ne pas s’énerver avec ce qu’il ne pouvait pas contrôler, pour rester un maximum concentré sur ce qu’il fait de mieux : exploser ses adversaires dans son Roland-Garros !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct