Grand baromètre: le MR paie la facture de ses conflits internes

Georges-Louis Bouchez perd quatorze places à Bruxelles, et onze places en Wallonie.
Georges-Louis Bouchez perd quatorze places à Bruxelles, et onze places en Wallonie. - Dominique Duchesnes

Le MR boit la tasse. C’est la tendance la plus marquée de notre Grand Baromètre Le Soir-RTL Info-Ipsos Het Laatste Nieuws. C’est patent à Bruxelles. Les libéraux francophones y passent de 17,4 % d’intentions de vote à 14 % (-3,4). C’est la plus forte baisse de ce Grand baromètre d’octobre. Rappelons que lorsque le président du MR a été nommé, il avait indiqué vouloir porter le parti à 30 %. Il a répété cet objectif dans l’interview qu’il nous accordait la semaine dernière. Sur base des dernières intentions de vote rapportées par notre sondage, le MR se trouve sous la moitié de cet objectif dans la capitale.

Les bleus sont aussi en baisse en Wallonie (-1,3) et repassent sous leur score électoral de mai 2019 (qui était de 20,5 %) pour se fixer à 19,2 %.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct